2020 Souvenirs du Ranquet Collection Majourel

Vente à Montpellier  le vendredi 9 octobre 2020

Vous pouvez dès à présent consulter le catalogue en ligne en suivant le lien suivant sur le site interencheres.com. Pour déposer vos ordres d’achat ou pour toute demande d’information complémentaire vous pouvez contacter l’hôtel des ventes de Montpellier en envoyant un email à severine@hdvmontpellier.fr  En raison de la situation sanitaire actuelle, le nombre de personnes en salle est limité et l’accès à la vente ne sera autorisé qu’après une inscription préalable.

 

Chers amis gourmands,    Bonjour,

Il y a bientôt 40 ans, Jean-Luc et moi nous installions au Ranquet en Cévennes pour entamer une longue aventure dans le monde de la gastronomie et de l’hôtellerie.

Jean-Luc y peupla l’espace d’objets chinés, choisis, sentis ou inventés…

Il portait un regard singulier sur l’art; ce lieu cévenol lui permettait de le partager. Il avait un attachement particulier pour les métiers anciens et l’artisanat populaire languedocien (sériciculture, chapellerie, ganterie,…) Il dégottait de belles pièces et les installait dans le grand domaine au détour des niches et des recoins!

Le Ranquet était une jolie vitrine pour sa collection!

En 2009, l’histoire change de cap, destination SETE, horizon et lumières de Méditerranée, bocal gourmand et Coquerie en écrin miniature!!

D’étoile de mer en voie lactée, les objets perdent leur place et leur sens, se couvrent de poussière, se retrouvent orphelins.

Première mission après ma « restirade »  : leur redonner vie, les remettre en mouvement, leur permettre de raconter leur histoire…

Voilà qui est fait et devient possible avec l’aide de Maîtres Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi commissaires priseurs à l’Hotel des Ventes de Montpellier

Ces souvenirs du Ranquet composantes de la collection Majourel seront visibles à 9h00 et accessibles à 14h00 le Vendredi 9 Octobre 2020

Merci de votre fidèle confiance et des bonheurs partagés

Anne Majourel

fullsizeoutput_2a2e

« Nous vivons avec quelques arpents de passé, les gais mensonges du présent et la cascade furieuse de l’avenir. » René CHAR